La SCG-Ré échange avec sa clientèle

La SCG-Ré échange avec sa clientèle

La Société commerciale gabonaise de réassurance (SCG-Ré) a organisé, jeudi à Libreville, un déjeuner d’échanges portant sur le thème ‘’la cession légale, un atout pour le marché des assurances et le Gabon des Services’’ en présence de l’Administrateur- directeur général de cette structure, Dr. Andrew GWOOGD et d’un parterre de professionnels en charge des questions d’assurance et de réassurance. La rencontre a permis aux entre professionnels d’assurance et réassurance de s’imprégner non seulement de ce concept de l’heure, mais également d’appréhender le rôle et les relations avec les compagnies d’assurance locales, au regard du contexte actuel.

‘’La situation présente voudrait que toute société de réassurance dans un marché libéralisé, comme celui du Gabon, réussisse et bénéficie du soutien des cédantes de l’appui de l’Etat’’, a déclaré l’Administrateur-directeur général de cette structure, Dr. Andrew GWOOGD, lors de son propos circonstanciel.

Pour Andrew GWOOGD ‘’il s’est agi, pour les professionnels de ce secteur, d’établir avec toutes les Cédantes, sans exclusive, une relation de confiance pérenne, professionnelle pour le plus grand profit des sociétés respectives et du Gabon’’, rappelant, par ailleurs, le rôle de la structure appelée à participer au développement économique du Gabon en qualité d’investisseur institutionnel, et réaliser l’ambition du Gabon des Services’’.

S’appuyant sur le rôle de consolidation que la ‘’Cession Légale’’ joue dans le secteur des assurances au sein de certains pays du Tiers Monde, l’Administrateur- directeur général de SCG-Ré a souligné que ‘’La présence d’un réassureur national au sein d’un marché et l’institution d’une « cession légale », présente de nombreux avantages’’.

Le Responsable des opérations techniques à la SCG-Ré, Sir Aboubacar Ngoma Toe a présenté la ‘’Cession Légale’’ en la définissant comme étant ‘’l’obligation légale faite aux Assureurs de céder une part des risques qu’ils souscrivent auprès d’une compagnie de réassurance’’, précisant qu’en Afrique, la ‘’Cession Légale’’ est pratiquée à trois niveaux : continental, régional et national.

Sur le plan continental et régional, elle a pour but de maximiser la rétention des primes sur le continent. Pour cela, une société de réassurance continentale et deux sociétés de réassurance régionale ont été créées : Africa Ré ( 5% de tous les traités de réassurance des compagnies opérant dans les Etats membres), CICA Ré, (15% sur les traités des sociétés de droit national et 5% au premier franc sur les souscriptions des sociétés de droit étranger) et ZEP Re (10% de tous les traités de réassurance des compagnies opérant en Afrique Australe).

Aussi, d’autres initiatives furent tentées ou sont encore en cours : Maghreb Ré, ECO Ré (pays de la CEDEAO), CEMAC Ré (Afrique Centrale).

Au plan national, certains gouvernements ont pris des mesures pour qu’une partie des primes de réassurance reste au pays et serve au financement de l’économie locale. Notamment, la création des structures de Réassurance nationale avec institution d’une ‘’Cession Légale’’ soit au 1er franc, soit sur les Traités des compagnies d’assurances de leurs marchés respectifs ou alors en combinant les deux modes de cession (CCR en Algérie, SCR au Maroc, Sen Ré au Sénégal, Kenya Ré au Kenya, Tan Ré en Tanzanie et SCG-Ré au Gabon (15% au premier franc assurance non vie et 10% au premier franc assurance vie). Des chiffres qui placent le Gabon à la quatrième place (12% de part de marché) après le Sénégal.

En outre, dans un environnement économique ayant traversé des périodes contrastées, le marché des Assurances au Gabon a connu entre 2000 et 2012 une évolution globale positive de son chiffre d’affaires, réalisant en 2012 plus de 94,595 milliards contre 92,421 milliards FCFA.

Rappelons que la SCG-Ré est une société anonyme de droit privé gabonais, régie par les dispositions de l’Acte uniforme OHADA, son capital social est de 2000.000.000. FCFA et est chargé de gérer, au nom et pour le compte de l’Etat, la ‘’Cession Légale’’ sur les primes et cotisations des sociétés d’assurances exerçant en République gabonaise. Son chiffre d’affaires à fin 2012 de 6.479.568.112 FCFA pour un résultat net de 587.928.205 FCFA (en cours de validation).

CEM/PRB

Source du Document : africatime.